À l’heure québécoise

Matthieu

 

Et voila. On savait que le premier article qu’on écrirait du Canada serait spécial. On n’avait pas pensé qu’il le serait autant. On s’était imaginé le départ, notre arrivée, les premiers moments, les appels à la famille pour dire au revoir… Mais parfois la vie fait que tout ne se passe pas comme on l’avait imaginé.

Elle nous met face à des dilemmes dans lesquels les choix à faire nous brise le coeur. Un appel et tout est remis en cause. Rester, partir. Dans les deux cas, c’est une sorte de renoncement, un crève-coeur. Alors dans ce moment de tourmente, dans ce moment où l’on se sent perdu, il faut être forts et continuer à aller de l’avant. Où que l’on soit, on pense à nos proches et on sait qu’ils pensent à nous. On sait que quoi qu’il arrive, on peut rester en contact avec eux par tous les moyens possibles : mails, messenger, téléphone, et surtout par la pensée.

Rien ne remplacera une étreinte avec la famille. Mais pouvoir les entendre, pouvoir entendre qu’on a fait le bon choix –même si parfois, on se sent un peu égoïste, même si parfois on se sent coupable, même si souvent on culpabilise d’être partis – c’est déjà ça de pris !

C’est donc le coeur lourd, malgré les circonstances, qu’on a pris la décision de faire le grand saut. Quand même. Parce que ne pas modifier ce voyage, c’est aussi notre moyen à nous d’accepter. Continuer le chemin qu’on s’était tracé, mettre en oeuvre ce que l’on a mis tant de temps à bâtir.

On s’est donc levé lundi à 6h. On est arrivé à l’aéroport à 8h30. On a embarqué à 10h30. On s’est envolé à 11h. 3 grosses valises, une petite. Presque 80 kilos de bagages pour deux. Ajoutez à ça deux sacs à dos grands formats de près de 10 kilos chacun. Ça fait beaucoup, mais c’est ce qu’il nous fallait pour nous sentir quand même un peu chez nous en arrivant. Et pourtant, on en a fait des concessions ! 

Se faire accueillir à Montréal par la neige, ça n’a pas de prix. Enfin, d’abord par la douane et par l’immigration. 15 minutes montre en main entre la sortie de l’avion et la récupération des bagages (et du PVT, surtout !). On avait imaginé pire. Ils sont gentils les Québécois. Même les douaniers québécois ! Ils font la tête méchante, parce qu’il ne faut pas déconner, mais en vrai ils sont gentils.

On a eu la chance de voir une tête connue à notre arrivée pour nous amener jusqu’à notre AirBNB. Une ballade en voiture qui nous a permis de faire notre première rencontre avec Montréal. Des petites larmes, forcément. Car après tant d’attente et d’embuches, après un week-end difficile, on se retrouve devant ce que l’on a idéalisé toute notre vie et que l’on a préparé pendant plus d’un an. Surtout, c’est à ce moment là qu’on comprend que l’on ne s’est pas trompé.

Hier, on a passé notre première journée. On a fait notre NAS (40 minutes d’attentes, mais au moins on était au chaud), et surtout on s’est baladé. On a découvert le métro Montréalais, on a vu des bus jaunes, des escaliers extérieurs, on est allé faire nos courses à Metro, on a fait la queue pour le bus, on a failli glisser (enfin, Camille a failli glisser… déjà qu’elle glissait à Paris, ici c’est pas fini !), on est rentré dans le Montréal souterrain, un déneigeur nous a fait une blague, on a appris à comprendre comment fonctionnent les feux tricolores (et la petite main qui te dit stop), et plein d’autres choses encore.

Aujourd’hui les premiers entretiens, les visites d’apparts, la vraie vie qui commence dans la ville qu’on a choisie. Tout ça, ça fait du bien, même si on n’oublie rien. Et comme dit éternellement la devise Québécoise  « Je me souviens ».

À présent, c’est nous les Caribous !

11 Commentaires

  1. Un article qui fait suite à celui que je viens de publier ce soir ^^ Nous partons dans un peu moins de deux mois à Montréal et j’appréhende énormément, bien que je suis toute excitée à l’idée de partir ! Un mélange de sensations et de sentiments qui n’ont pas fini d’être là je pense.. :). Ça fait du bien de lire des retours d’expérience. Ça permet de se rassurer.. Un petit peu ! ;). Profitez bien de votre PVT et de ce beau voyage !

    • À Nous, Les Caribous !

      L’appréhension du départ, c’est tout à fait normal 🙂 Mais tu verras une fois que tu seras sur place, tu ne le regretteras pas. Montréal est vraiment une ville magique !! À bientôt !

  2. tatazétontonzélescouzinbordelaiskivouszèm

    Quel bonheur de lire ces bonnes nouvelles !!! Nous pensons très fort à vous et vous envoyons… des déneigeuses de bisous ! ♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

  3. Article très touchant !
    Je m’y reconnais assez bien, puisque mon départ en Corée a aussi été assez prenant il faut le dire.
    En tout cas je vous souhaite une très belle aventure chez les caribous 🙂

  4. Avec mon compagnons nous venons (enfin) d’obtenir nos PVT et nous comptons partir en mai pour Montréal.
    Votre blog est formidable! On se retrouve déjà tellement dans ces petits témoignages touchants!

  5. Hello les Caribous !
    Welcome in Montreal !… un départ pas dans les conditions idéales à ce que je lis. Votre article est très touchant de sincérité et je suis vraiment contente de lire que vous avez surmonté cet obstacle de dernière minute et réaliser que vous avez eu raison de le faire !
    Au plaisir de se croiser, au Yukon ou au Québec !
    Take care !

  6. C’est parti 😉 Profitez en bien et bonne installation les Caribous !
    Bises
    Camille et Vincent

  7. Ça ne me rajeunit pas de vous lire mais ça me rappelle un peu ce qu’on a vécu aussi. Imagine, en 11 mois, j’avais fait 6 boîtes différentes avant d’enfin me caser en CDI 😉 on a eu un seul appart par contre donc ça c’était simple ! Les adieux à la famille aie… ça c’était dur. Les pires de ma vie je pense. (Il y en a eu deux) les 3 premières années sont les plus compliquées je trouve quand on débarque et puis apres on a tellement appris (3 ans équivaut davantage à 6 en France !) que ça roule 😉

    • À Nous, Les Caribous !

      Et nous, en lisant ton commentaire, ça nous rappelle que le chemin est encore long ! Mais au fond ça rassure de voir que ça a fonctionné pour certains et qu’il y a des français qui ont réussi à s’installer durablement ici ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *