4 choses à savoir avant de s’expatrier au Canada

S’expatrier au Canada n’est pas une décision que nous avons prise à la légère. Même si nous avons essayé de nous préparer du mieux possible, il y a toujours quelques petites choses qu’on aurait aimé savoir avant de partir vivre de l’autre côté de l’Atlantique.
C’est pourquoi, avec le recul, nous avons décidé de dresser la liste de toutes ces infos qu’on aurait aimé connaître avant de s’expatrier au Canada.

Personne ne va te prendre par la main

On voit trop souvent des personnes déçues de leurs premiers jours au Canada à cause du manque de repères.

Avant de partir, il est quasi certain que tu rencontreras des personnes qui vont t’encourager, qui te diront que ton projet est génial, qu’eux n’en seraient pas capables mais que toi, t’as raison de le faire, qu’ils t’admirent. C’est sûr que se sentir admiré par ses amis, ça booste. Être celui/celle qui ose, qui fait le grand saut, c’est clairement une fierté. Mais ancre-toi bien dans la tête que l’expatriation est un projet solitaire. Même si ton entourage te soutient, les décisions, tu les prendras seul. Tu seras seul dans l’avion le jour du départ. Seul à l’arrivée. Seul, les premiers temps.

Oui, les groupes Facebook existent pour répondre à tes questions. Oui, tu peux avoir des amis sur place qui te guident. Mais au final, tu seras seul face à tes choix de vie. Alors, il est temps de te prendre en main!

« C’est excitant d’arriver dans un nouveau pays avec une page blanche devant soi pour construire sa future vie. »

Chaque projet d’expatriation est unique. À toi donc de te créer le tien et de te donner les moyens de le vivre du mieux possible. Si personne ne va te prendre par la main ou te fournir un plan pré-mâché, Google va devenir ton meilleur ami et la débrouillardise ta plus grande force. 

Après tout, si tu n’arrives pas à trouver tout seul ton numéro d’AVE, est-ce que tu penses que tu seras vraiment capable de recommencer ta vie au Canada?

Personne ne t’attend

Ce point est la suite logique du premier. Si personne ne va te prendre par la main pour préparer ton expatriation, personne ne va non plus t’attendre les bras ouverts sur palce pour faire en sorte que tout se passe en douceur sur place.

Mets-toi en tête que #lesgens ont leur vie, leur travail, leur quotidien. Même s’ils feront ce qu’ils peuvent pour te faire une petite place et t’accueillir, il va falloir que tu te (re)crées ta propre vie. Et ça, personne ne peut le faire pour toi.

Que ce soit pour l’appartement, le la job, les comptes en banque, les courses, etc. Ça va être à toi seul de te créer tes repères et de trouver tes solutions. Si tu as des amis et/ou de la famille sur place, ils pourront t’accompagner un peu mais, clairement, ce sera à toi de (encore une fois) te prendre en main pour t’établir dans ta nouvelle ville.

Les premiers temps seront difficiles

Forcément vu que personne ne t’attend et que personne ne va te prendre par la main, les premiers temps seront difficiles. #logique 😉

On a eu la chance de s’expatrier à deux. On ne va pas te mentir, s’expatrier au Canada en couple ça permet de se sentir moins seul. C’est comme si on emmenait un petit bout de notre vie d’avant avec nous. On a instantanément un repère, un confident et ça fait le plus grand bien. Mais en même temps, ça peut mettre ton couple à rude épreuve. Se retrouver seuls, loin de son pays d’origine, sans repère, sans connaissance, sans travail, ça peut parfois être à l’origine de tensions. Prendre sur soi et faire des concessions sont donc les clés pour passer des premiers jours en douceur.

Si tu veux que l’adaptation se fasse sans stress et rapidement, il va falloir te mettre un coup de pied au c*l. Pardon pour l’expression mais c’est véridique.

« En France, l’expatriation est vendue comme étant le St-Graal. »

Le Canada est un Eldorado. Partir, c’est le bonheur garanti, l’accomplissement de soi assuré. Dans les reportages sur l’expatriation, il n’y a jamais de faux-pas. Tout est beau, tout est rose. Les personnes qui témoignent ont une meilleure qualité de vie, un meilleur job, un meilleur équilibre, une meilleure vie. Dans le fond, tout ça PEUT devenir vrai.
Mais avant d’arriver à ce résultat, il va falloir faire face aux imprévus, au mal du pays, à l’éloignement, au choc culturel, et surtout en faire 20x plus que ce qu’on attend de toi. Notre but ici n’est pas de te décourager, car le jeu en vaut la chandelle ! Mais en sachant ça, tu pourras te préparer au mieux.

Tu ne seras jamais trop préparé

On ne le répètera jamais assez, une expatriation ça se PRÉPARE! En lisant des magazines, des blogs, en regardant des vidéos… Tous les moyens sont bons. Il est important de garder en tête que tu ne seras jamais trop préparé. Penser à tout t’évitera les surprises. 

Ce qui est sûr c’est que même préparé à 300 %, les imprévus arriveront. Tu auras beau faire tout ce qui est en tout possible pour les éviter, il y en aura toujours 1 ou 2 qui se mettront en travers de ton chemin. Comme si leur but était de te challenger pour voir si tu as la peau dure.

Un plomb qui saute un vendredi alors que tu n’es pas allé chez le dentiste en 3 ans, des virements bancaires impossibles à faire, une recherche d’appart qui s’éternise… Nos imprévus ont franchement joué avec nos nerfs. Mais heureusement, à deux, on était plus forts et surtout bien préparés ! Maintenant, on en rigole! 😜

Pour aller plus loin :

Partager :