Ça va nous manquer # 1

Lentement, mais sûrement, on s’en approche. Plus que 4 mois avant de s’envoler en direction de Montréal. 4 mois, c’est le moment où les préparatifs commencent vraiment. C’est le moment des premières grosses démarches, des premiers préavis et résiliations. C’est le moment où l’on se rend compte que ça y est, ça arrive pour de bon. Et ça y est, on va bientôt quitter notre bon vieux XVIIIème arrondissement.
Tout ça, ça nous a donné une idée : celle de vous proposer une série d’articles sur toutes les choses qui nous manqueront. Toutes les choses qui font que, Paris, c’est quand même sympa. On pourrait penser à une succession de clichés, mais on espère aller un peu plus loin que ça. On espère vous proposer un petit panorama très personnel des choses qu’on laissera avec regret. Et forcément, c’est totalement subjectif.

Pas question d’aborder le sujet sous l’angle du classement ! On a décidé de faire ça comme à l’école. Du plus petit au plus grand. Du plus précis au plus vaste. De ce qu’il y a en bas de chez nous à ce qui se situe un peu plus loin.

On commence avec El Tast, cette charcuterie/bar à bière. On l’a découverte à l’ouverture, en mars 2015 (ça ne fait pas si longtemps que ça, en fait). Depuis, c’est devenu véritablement notre QG. Et pas uniquement parce que c’est dans notre rue ! On adore l’ambiance, l’équipe, la déco, et forcément ce qu’on y mange et ce qu’on y boit. Des bières artisanales brassées dans les environs de Paris, avec toujours de nouveaux arrivages, et des spécialités ibériques. Planches de charcuteries à tomber (Cecina, on ne t’oubliera pas !), tapas souvent divins (c’est ici que l’on a découvert le véritable effet « Ratatouille » – mais si vous savez, ce feu d’artifice gustatif !) et Paella Valenciana (LA vraie – élue d’ailleurs meilleure de France depuis quelques semaines). Si une adresse devait nous manquer, c’est bien celle-ci ! Alors un conseil, si vous passez dans le coin, foncez (après, ils n’ont pas forcément besoin de nous vu qu’ils sont au Gault&Millau… et ils n’ont même pas pris la grosse tête) !

imagearticle

Au niveau food, il y a aussi l’indécrottable Zorglubino Pizza ! Certains diront que dans le XVIIIème, il y a des adresses bien meilleures pour manger des pizzas, et pourtant nous, on reste scotché à ce bon vieux Eddy. On dit Eddy, ce n’est pas son nom bien sûr, mais dieu qu’il ressemble à Eddy Mitchell (lui-même le pense au vu des innombrables photos du chanteur accrochées aux murs) ! Personnage à part entière, il fait tout le charme de ce lieu atypique. En plus des pizzas bien sûr !

Le charme du XVIIIème, c’est aussi son aspect village, unique dans le tout Paris. Pas besoin d’attendre la fête de la musique pour voir les rues s’animer. Descendre de chez soi pour découvrir la rue transformée en vaste pelouse le temps d’une journée ensoleillée ; regarder à sa fenêtre pour profiter d’un feu d’artifice pendant la fête des vendanges ; ou juste sortir un dimanche pour se rendre compte que c’est un jour comme les autres, et en profiter pour faire un tour au marché et profiter des senteurs. Toujours animé pour ne pas connaître l’ennui, et en même temps suffisamment calme pour éviter la surchauffe.

C’est notre quartier (enfin, moi depuis 2 ans, lui depuis toujours), et on sera quand même bien tristes de le quitter !

Share: