Charlevoix : escapade de 3 jours

Comme pour beaucoup, les derniers mois ont été assez durs et on avait bien besoin d’une petite pause. Surtout quand on pense que la pandémie nous a volé notre première semaine de vacances en 3 ans, en France, prévue en mars dernier… On a donc planifié une escapade de quelques jours pour profiter un peu de l’été avant le retour de l’hiver et se déconnecter. Pour ces 3 jours, on a jeté notre dévolu sur Charlevoix.

Pourquoi cette région? On voulait un coin proche du fleuve. On voulait un accès à une plage et on voulait voir de beaux paysages.  On voulait se sentir dépaysés sans faire trop de route. On connaissait les Laurentides et l’Estrie, alors on souhaitait découvrir un nouveau coin nature de la Belle Province. Charlevoix ne nous a pas déçu. Cette belle région au Nord de la ville de Québec a plus que tenu ses promesses. Retour sur 3 jours exceptionnels qui à peine finis nous laissent une énorme envie d’y retourner.

Escapade dans Charlevoix : Jour 1 – Montréal > Baie-Saint-Paul 

Vendredi matin, jour du départ. On a récupéré notre voiture de location la veille, ce qui permet un départ plus tranquille. En partant de Montréal vers 10h, on arrive à Baie-Saint-Paul vers 14h. On a roulé sans se presser, on a admiré le fleuve et on a fait quelques pauses pipi pour June, notre bébé à 4 pattes poilus, qui nous accompagne dans ce mini-road trip.

Arrivés à Baie-Saint-Paul, notre estomac cri famine. On se dirige donc vers la rue Saint Jean-Baptiste, réputée pour être l’artère principale de cette petite ville. On est tout de suite charmés par son ambiance. Petites maisons colorées typiques, des tonnes de boutiques d’art et plusieurs restaurants s’y côtoient. On aime l’ambiance estivale qui s’en dégage et on se sent tout de suite détendus. Notre choix pour ce lunch tardif se tourne vers Joe Smoked Meat. On a fait nos devoirs et repéré les bonnes adresses en prévision de notre week-end. À notre habitude, on a regardé les émissions de Benoît Roberge (Sur le pouce) et de Sébastien Benoit (Coup de food) pour pouvoir planifier nos stops bouffe.
Comme son nom l’indique, Joe Smoked Meat est spécialisé dans la viande fumée. Constatant que la ville de Baie-Saint-Paul ne proposait pas de restaurant de viande fumée, le propriétaire a décidé de se lancer dans cette aventure en 2000. Il a bien fait et offre ainsi un arrêt quasi obligé lors d’un journée à Baie-Saint-Paul. Le lieu est chaleureux, le décor rustique et le service très souriant (malgré les masques…). June oblige, on a mangé notre sandwich accompagné de notre soda à la cerise sur un banc dans la rue. Peu pratique et sexy certes, mais au soleil et vraiment délicieux!

On a profité de notre courte visite de Baie-Saint-Paul pour nous arrêter à la fameuse Cidrerie Vergers Pedneault pour acheter bien sûr du cidre mais aussi quelques produits charlevoisiens pour nos soupers. 

Pour la fin de la journée, comme notre hébergement n’est disponible qu’à partir de 17h, on décide de se rendre à la plage de Petite-Rivière-St-François située à quelques minutes en voiture de notre location. On veut profiter du soleil, surtout en sachant que les prochains jours seront plutôt pluvieux. Cette petite heure face au fleuve, les pieds dans le sable, nous a fait un bien fou. On aurait aimé y rester plus longtemps!

Finalement, 17 h passé, direction vers notre location : un condo situé dans un chalet à Petite-Rivière-St-François loué via hébergement-charlevoix.com. L’endroit est vraiment tout équipé, propre et avec une vue dégagée sur le fleuve. Le contact avec l’agence de location et les propriétaires a été vraiment très facile. On a organisé ce week-end en dernière minute et quel bonheur de pouvoir trouver un tel logement qui accepte les chiens! Vraiment parfait et tout confort pour nos 2 nuits! 

Escapade dans Charlevoix : Jour 2 – Petite-Rivière-St-François > Tadoussac 

Pour notre deuxième jour dans Charlevoix, on a été plutôt ambitieux. On a voulu profité au maximum de notre séjour et essayer d’en voir le plus possible malgré la pluie prévue en fin de journée. On a donc pris la route tôt le matin sans manquer l’arrêt petit-déjeuner à la boulangerie/épicerie À chacun son pain – une vrai caverne d’Ali Baba Locale qui propose à la fois des produits de boulangerie, des pâtisseries, des plats préparés, des sandwichs, des bières et des produits gourmands locaux. On a tellement eu un coup de coeur pour cet endroit, que à peine notre petit déjeuner fini, on savait qu’on y reviendrait! 

On a ensuite pris la direction de La Malbaie en prenant la fameuse Route du Fleuve. 78 km de pur bonheur, de vues à couper le souffle, de wahou à chaque virage. On comprend rapidement pourquoi cette route est considérée comme l’une des plus belles routes panoramiques en Amérique du Nord. On a l’impression que le temps est suspendu alors qu’on longe le Saint-Laurent en traversant plusieurs villages pittoresques. 

Environ 40 min plus tard, on arrive à La Malbaie et plus précisément au Quai de La Malbaie, situé dans le Port de Pointe-au-Pic, soit aux pieds du bien connu Hôtel Fairmont Le Manoir Richelieu. À cause d’un fort achalandage, on n’a pas eu la chance d’aller se promener sur la terrasse du Manoir qui parait-il offre une vue imprenable sur le Fleuve. On s’est dit qu’on se le réservait pour une prochaine fois – quitte à, pourquoi pas, s’offrir une nuit dans ce bel établissement? 

Quoi qu’il en soit, un autre de nos coups de coeur du séjour a véritablement été cet endroit hors du temps. Une seule petite rue, des maisons colorées, un casse-croûte rose, un quai avec vue dégagée sur le Fleuve. On se croirait vraiment en bord de mer… avec l’odeur qui va avec! 

Une fois notre grand bol d’air marin respiré, on reprend la route en direction de Baie-Sainte-Catherine. Et oui, un des objectifs de notre week-end est d’essayer d’apercevoir des baleines. On est fin août, les mammifères marins sont de plus en plus nombreux dans les eaux du Saint-Laurent. C’est donc le bon moment, alors pourquoi ne pas tenter notre chance? La route 138 qui mène à Baie-Sainte-Catherine nous plonge dans des paysages de montagne et de lacs, nous faisant presque oublier la proximité du Fleuve. On ne se doutait pas que pendant ce week-end nos oreilles se boucheraient autant sur la route à cause des montées et descentes! 

Après une heure de route nous voilà arrivés au Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire. Ce lieu d’observation offrant une vue unique sur les hautes falaises du Fjord du Saguenay et la jolie baie de Tadoussac fait partie des Parcs Canada (entrée : 5,90$ et chiens acceptés). Dès notre arrivée, on a eu la chance d’apercevoir au loin un groupe de bélugas. Quelques minutes plus tard, un autre solitaire est également passé à quelques mètres. Un moment inoubliable qu’on a savouré comme des enfants. 

Au moment de repartir, notre maladresse habituelle nous force à emprunter le traversier vers Tadoussac. Et oui, le centre d’interprétation est situé à seulement 1km de l’embarcadère et une fois engagés, impossible pour nous de faire demi-tour. Nous voilà donc à faire un aller-retour rapide et non-planifié à Tadoussac. On a quand même été heureux de faire un petit tour en bateau et de voir le fjord sous un autre angle. June a même profité de la balade pour s’assoupir quelques minutes. Quant à Tadoussac, on l’a seulement aperçue rapidement à travers les fenêtres de notre voiture. Et oui, la faim et le mauvais temps pointant le bout de leur nez, on a voulu vite reprendre la route vers Baie-Saint-Paul et vers notre hébergement.

Escapade dans Charlevoix : Jour 3 – Baie-Saint-Paul > Montréal

Dernier jour et, évidemment, une petite pointe de tristesse de quitter cet endroit si magique. On aurait aimé avoir quelques jours de plus mais on est heureux d’avoir pu passer un moment dans cette belle région de Charlevoix. Ces trois jours nous ont clairement donné envie d’y revenir et de la redécouvrir à travers les 4 saisons : pouvoir y admirer les couleurs de l’automne, faire du ski sur les pentes enneigées du massif de Charlevoix en hiver, profiter des premiers beaux jours au printemps et venir se prélasser sur une plage en plein été. Charlevoix a tant à offrir et vaut vraiment le détour. Pour découvrir tous les attraits de cette région, n’hésitez pas à visiter le site de Tourisme Charlevoix qui partage d’excellentes idées d’itinéraires : https://www.tourisme-charlevoix.com/.

Pour revenir à Montréal, on décidé d’emprunter l’autoroute 20 ouest qui passe par Drummondville, ville bien connue pour son festival de la Poutine. On avait pour objectif de manger LA poutine du Québec : celle de Roy Jucep, apparemment « l’inventeur de la Poutine » vers la fin des années 50. On n’a pas été déçus de notre arrêt! Certes, on connaît des Poutines montréalaises meilleures, mais celle-ci avait tout de même de bons arguments pour se défendre, dont une sauce au goût légèrement sucré qui a contribué sans aucun doute à sa renommée! Une belle conclusion à cette escapade de 3 jours dans Charlevoix!

Partager :