Maman, faut qu’on parle !

L'annonce de notre PVT au Canada à notre famille

Partir, c’est aussi dire au revoir. Et forcément, c’est une étape obligée avant le grand départ. Annoncer à tout le monde qu’on quitte la France pour rejoindre le Canada… Et bien, c’est pas si facile qu’on le croit !

 Et étonnamment – ou pas d’ailleurs – la première réaction est sans appel : « Mais il va faire froid !!» – « Pourquoi pas un pays chaud plutôt ?! ». Et même quand on explique que le froid ne nous fait pas peur, que la neige c’est joli, que le ciel est souvent plus bleu qu’à Paris… Rien n’y fait. Le Canada, c’est quand même loin, et il y fait froid !

Si du côté de Paris ça passe encore; quand on doit faire un tour dans le sud pour l’annoncer, c’est une autre paire de manches. Déjà qu’on n’a pas l’air ridicule de dire qu’on aime bien le froid en maillot de bain, on en vient fatalement à se remettre en question. «Mince, c’est vrai que c’est quand même sympa le soleil ! ». Puis c’est vrai que c’est loin, le Canada. C’est à ce moment-là que toutes les raisons qui nous ont menés à entreprendre notre périple nous reviennent en tête. On pose le pour et le contre. On prend une feuille et on fait deux colonnes. Et fatalement, une est beaucoup plus remplie que l’autre. Ouais, ON VEUT vraiment le faire.

Au moins, dans tout ça, on aura profité de la piscine. Goûté une nouvelle fois quelques produits du terroir. Fait le plein de vitalité avant la dernière ligne droite. Parce que dès qu’on revient à Paris, les grands préparatifs reprennent.

Share: